Couvreur ornemaniste

Homme de deux arts, le couvreur ornemaniste habille les toits de différents matériaux de couverture et les pare de leurs plus beaux atours en y posant toutes sortes d’ornements réalisés en zinc, en cuivre, en laiton et en plomb. Il peut s’agir aussi bien de lucarnes, d’oeils de bœufs que de galeries décoratives, de frises ouvragées, d’épis de faîtage, de flèches, de gargouilles ou encore de girouettes, de coqs, de chimères... De par sa double activité, le couvreur ornemaniste partage son temps entre son atelier dans lequel il crée, reproduit ou restaure des décors métalliques et le toit sur lequel il pose d’une part, des tuiles, des ardoises, du métal en feuilles..., assurant l’étanchéité et la mise hors d’eau du bâtiment et d’autre part, les ornements qui personnalisent le lieu.