Accueil > Ressources > Fiches techniques > Techniques du Bois > Les principaux défauts du bois


Les principaux défauts du bois

Le bois est un matériau vivant, c’est ce qui fait sa richesse.

Nœuds. Chaque nœud du bois est la trace d’une branche dans
les tissus du tronc. En général, plus les nœuds sont rares et petits,
plus le bois est apprécié.

Œil de perdrix. Nœud, souvent mal délimité, comportant au centre
un petit point noir. Les yeux de perdrix sont souvent groupés.

Fils non réguliers. Les irrégularités des fils résultent d’une
croissance anormale. Les fils non réguliers se rencontrent lorsque
les troncs sont courbés, lorsque les tissus du bois sont comprimés
par endroits... Suivant leur structure et leur destination (charpente, sculpture...), les bois à fils non réguliers sont plus ou moins appréciés.

Quelques exemples de ces bois :

  • le bois moiré. On le trouve dans les zones de bois à forte contrainte où le fil du bois devient sinueux.
  • le bois ondé. Dans les zones de contrainte comme le pied de l’arbre ou la fourche des premières branches, le bois ondé présente des bandes sinueuses mates et brillantes qui se succèdent, perpendiculairement au fil du bois. Les bois les plus ondés sont le frêne et l’érable sycomore (prisé par les luthiers).
  • le bois pommelé. La coupe de certains bois colorés présente des zones rondes plus ou moins espacées, dont le reflet varie selon la lumière et le point de vue. C’est l’ondulation des fibres au cours d’un développement irrégulier qui les provoque.

Loupes et Ronces. Ces deux irrégularités sont des anomalies de croissance : elles se caractérisent par une excroissance des tissus, enchevêtrés de façon inhabituelle. Loupes et ronces sont très recherchées par les ébénistes.